Inis Meain - hollington : une histoire d’amitié et de survivance

À la fin des années 70, Patric Hollington voyage en Irlande. Patric voyage souvent car, en créant sa propre marque de vêtements pour hommes, son angle spécifique était d’adapter les vêtements de travail du monde au vestiaire masculin. Pour développer son vocabulaire visuel élégant et décalé, il recherche avec une constance opiniâtre, parmi les traditions de tous les pays, ce qui nourrira son inspiration.

Lors d’un petit salon, il découvre une très belle collection de pull-overs marins et décide de se rendre à Dublin pour voir toute la collection de son mystérieux fabricant. Sur place, il pose beaucoup de questions et obtient fort peu de réponses. Mais en rentrant à l’hôtel, une surprise l’attend : un billet d’avion ouvert pour l’île d’Inis Meáin – le nom de la fameuse marque. Son créateur a eu vent de l’intérêt de Patric et offre de lui raconter l’histoire de ses pulls sur le lieu même qui leur a donné naissance.

L’île d’Inis Meáin

 Et quel lieu ! Patric est soufflé en arrivant sur « l’Île du milieu » de l’archipel d’Aran, situé à cinquante kilomètres des rivages occidentaux de l’Irlande. Il comprend instinctivement comment ce pays enchanteur de beauté rude et sauvage a pu développer chez ses habitants un esprit indépendant, plein de ressources et d’esprit d’innovation. Sur Inis Meáin, la survie dépend traditionnellement de la pêche, pratiquée au moyen de bateaux appelés « currag » (ceux-là mêmes que figure le logo de la marque de pulls).

Pêcheurs de l’île d’Inis Meáin

 Tarlach de Blácam, un universitaire spécialisé dans la langue gaélique, et son épouse Áine Ní Chonghaile reçoivent Patric. Ils ont décidé de développer la production locale de pull-overs pour éviter le départ des habitants de l’île et l’appauvrissement d’une culture riche et menacée. Ils participent ainsi à un engagement fort : Inis Meáin est un conservatoire de la langue gaëlique et de son folklore, le point ressource d’une culture. Ses falaises et ses vagues ont inspiré l’imaginaire romantique de nombreux poètes – parmi lesquels W. B. Yeats.

Pêcheurs de l’île d’Inis Meáin

Pendant des siècles, les vêtements des pécheurs ont été imaginés, tissés et tricotés par les femmes de l’île. Autant de secrets qui ont évolué avec les générations et qui reflètent un environnement turbulent, avec ses eaux et ses ciels majestueux, sa flore sauvage et ses kilomètres de murs de pierre courant dans la mousse de la lande.

Tarlach et Áine ont donc réactualisé le traditionnel pull du marin des Îles Aran, chaud et protecteur. Tout en respectant les modèles de départ, couleurs comprises, ils lui ont ajouté du cachemire ou de la soie, et de robustes empiècements sur les zones de frottement.

Fabrication des pulls Inis Meáin

 Convaincu, Patric commande aussitôt plusieurs centaines de pulls pour sa boutique, inaugurant le carnet de commande d’Inis Meáin. Il est leur premier client et remporte rapidement un très grand succès. C’est le début d’une collaboration dont le ciment est l’amitié. Patric est même présent lorsque le mot d’ordre d’Inis Meáin, « Warmth from the edge of the world » (la chaleur venue des limites du monde) est choisi.

Fabrication des pulls Inis Meáin

L’authenticité des pull-overs vendus chez hollington porte en elle se ferment d’amitié, la beauté sauvage d’un lieu unique et la possibilité de faire vivre une communauté. Porter ces pulls, c’est porter la splendeur de ces îles, de ce projet, de cette histoire concrète et vivante.

Aujourd’hui, hollington est le seul point de vente régulier en France des pulls Inis Meáin pour homme.